• Russie

    Russie

    En ce moment la Russie ne montre pas une image très glorieuse, entre la politique menée par Poutine et les déboires des supporters pendant l'Euro.

    Mais ici, nous sommes loin de toutes ces considérations. La Russie renferme des talents musicaux intéressants, sur lesquels il est sympa de faire un zoom.

  • Eliza May est une DJ russe connu pour son style unique de mixage et son talent pour le scratch et le turntablism (création de musiques grâce aux platines et disques vinyles). Avec ces techniques elle remixe des titres Hip Hop, R'nB, EDM et Pop.

    Eliza May baigne dans la musique depuis son enfance. A l'âge de 13 ans, elle termine l'école de musique avec une mention au mérite. Elle a appris les techniques de scratching et beatjuggling avec les meilleurs DJs dans ce domaine, DJ Qbert et DJ I-Dee. Pas étonnant qu'elle soit douée !

    Eliza est une DJ incroyable dotée d'une parfaite communion avec le public. Elle sait exactement ce qu'attendent les clubbers et elle crée toujours la bonne ambiance pour faire démarrer le show.

    Comme elle le dit elle-même : "La musique est une façon d'exprimer mon âme. C'est un langage que des millions de personnes de différentes nationalités peuvent comprendre. C'est la musique qui me fait vivre et atteindre mes objectifs".

    Pour ma part, ça a été une agréable surprise de faire cette découverte musicale, car on n'imagine pas forcément des artistes russes influencés par la culture hip hop américaine. Ce qui prouve que la musique est universelle et qu'il n'y a pas de barrières. Voici deux vidéos de ces performances, hip hop forever, so fresh !

     


    votre commentaire
  • Serebro

    Serebro, c'est un girlsband russe qui s'est fait connaître en 2007, lors de leur participation à l'Eurovision. Leur chanson est d'ailleurs arrivée 3ème derrière la Serbie et l'Ukraine. Elles ont reçu de nombreuses récompenses (Gramophone d'or, Soulier d'argent, Vidéo Music Awards...)

    A l'heure actuelle, elles sont 3. Il y a eu quelques mouvements dans le groupe durant les dernières années.

    Leur style musical est très varié, pop rock, dance, électro. En 2012, elles partent à l'assaut des clubs avec le titre "Mama Luba, dont le clip fait fureur. Je m'éclate autant qu'elles quand je le regarde :D

     

    Le 27 mai dernier, le groupe a sorti son troisième album "Power of three", intégralement en anglais. Le titre "Storm", je le trouve super, très aérien :

     

    Puis j'ai apprécié "See you again", sensuel, sexuel, à l'image du charme slave des 3 filles ;)

     

    Enfin "Kiss", que j'assimile à une belle balade romantique :


    votre commentaire
  • Julia Volkova

    Il aurait été dommage de parler de l'une mais pas de l'autre. Julia Volkova, c'est la rebelle. Dernièrement on s'est plus intéressé à sa prise de position homophobe contre les gays particulièrement, qui a fait polémique. Mais qu'en est-il musicalement ?

    Malgré les soucis de santé qu'elle a eu avec sa voix, avec cette "bavure" lors d'une opération de la thyroïde, elle a réussi à s'en sortir et à continuer de chanter. Elle est restée dans un style proche du groupe Tatu. J'ai sélectionné deux titres que je vous présente via leurs clips.

    On retrouve son côté trash dans la chanson "Didn't wanna do it" qui dédramatise le fait de tromper sa nana. Car, après tout, on n'est juste des être humains, et on ne peut pas résister à tout... :

     

    Le titre "All because of you" raconte l'histoire d'une femme amoureuse de Julia, qui est en couple avec un mec. L'autre ne supporte plus cette situation et commet l'irréparable. Un scénario classique mais bien ficelé :


    votre commentaire
  • Lena Katina

    Si vous avez été fan du groupe Tatu, vous connaissez sans doute Lena Katina, la rouquine. Après la dissolution du groupe, chacune s'est lancée dans une carrière solo.

    Lena, c'est l'intellectuelle. En parallèle de sa carrière de chanteuse, elle a réussi à terminer ses études de psychologie. Son premier album est sorti en 2014  et s'intitule "This is who I am". Les mélodies sont travaillées, plusieurs facettes de Lena se dévoilent. Un album qui ne laisse pas indifférent, une voix qui nous transporte.

    J'ai sélectionné trois titres qui m'ont le plus interpelé : le premier c'est "An invitation". On retrouve quelques sonorités jazzy, un univers sensuel. Une invitation à rentrer dans son monde, dans son intimité. Une belle balade :

     

    Ensuite le titre "Waiting", orienté plus rock, un rythme plus marqué, où on ressent le déchirement d'une relation, rester ou partir, se perdre dans les souvenirs... :

     

    Enfin le titre "Something I said", qui bouge bien. Toujours le thème de l'amour, sur le fait de se remettre en question, de se poser les bonnes questions, de pardonner et repartir sur de nouvelles bases :


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique